Le Danemark

18 au 4 mai 2010

Dimanche 18 avril 2010

Beau temps. Ciel bleu fixe.

 

A 8h30, on est prêt!

Pendant que je ferme la maison, Mireille reste près du CC (camping-car), moteur tournant pour le chauffer un peu. Il manquerait plus qu'on nous le vole maintenant qu'il est plein comme un oeuf!

Quand je reviens Mireille me fait remarquer que la vignette de l'assurance n'est pas à jour.

-Tu l'as payée au moins?

-Bah ouais, bien sûr. Où est-ce que j'ai pu mettre cette vignette?

Retour à la maison, dossier assurances, razzia sur le bureau... Rien!

Et pourtant elle était là!

Rush dans le camping-car...et miracle: la vignette était avec les papiers du CC. Je ne l'avais simplement pas détachée.

Bon, ça c'était pour mettre l'ambiance dès le départ.

8h40 on part pour de bon.

Enfin, presque! A peine fait 200m et on s'arrête à la boulangerie. C'est pour la bonne cause.

Encore quelques minutes et cette fois-ci c'est la bonne: En route!

Nous passons la frontière belge au bout de 5 km (ben oui, on est frontaliers). A Tournai on fait le plein de gas-oil, puis par l'autoroute nous prenons la direction du Nord.

Le ciel est d'un bleu magnifique, pas un seul petit nuage, même pas de trace d'avions dans le ciel car avec l'éruption du volcan islandais, tout est paralysé. Pas de vent non plus, en fait BEAU TEMPS!

Nous avançons rapidement sur les autoroutes belges et gratuites: Gent (Gand), Antwerpen (Anvers), puis nous arrivons aux Pays-Bas (attention de ne pas dire la Hollande car c'est seulement une région des Pays-Bas). Breda, Utrecht, Zwolle.

Arrêt pour déjeuner sur une aire de l'autoroute. La température est de 20°.

On repart, avec une circulation plutôt calme, vers Groningen que l'on contournera, puis on passe en Allemagne.

Ce qui nous frappe le plus en passant en Allemagne c'est le nombre d'éoliennes. Il y en a partout.

Comme nous sommes en bordure de mer, il y a un peu de vent et ces modernes moulins à vent tournent à qui mieux mieux, tandis que quelques uns de leurs ancêtres se contentent d'offrir aux regards le charme de leurs ailes en bois. Oh la la, quel style!

Nous avions prévu de dormir à Weener qui est juste après la frontière néerlando-germanique, mais il n'est que 15h aussi nous décidons de pousser jusqu'à la côte de la Mer du Nord.

Un passage à l'aire de Greetsiel, passablement encombrée en ce dimanche ensoleillé, nous dissuade de nous y arrêter et pour finir nous atterrissons à Norden Norddeich.

L'aire est accueillante, pas trop de monde. Bien pour nous.

On est en bordure de la Mer du Nord, mais on ne peut pas la voir car une digue nous en sépare. Il n'y a pas de tempête prévue pour cette nuit, donc tout va bien.

Nous nous installons sur un emplacement numéroté avec électricité, accès aux sanitaires avec douches et possibilité de commander le pain pour demain matin. Le pied.

Petite promenade sur le sommet de la digue et observation de toutes sortes d'oiseaux, puis retour au CC pour passer une soirée calme et reposante après toute cette journée de route.

 

Nous avons fait  588 km aujourd'hui (total 588 km). Aire de Norden Norddeich (N53.60147, E07.13498).


Lundi 19 avril 2010

Beau temps. Quelques nuages passagers.

 

La nuit a été super calme sur cette aire où nous étions environ une quinzaine de CC. Après un nettoyage du pare-brise (les autoroutes sont impitoyables pour les moustiques), départ à 10h. C'est notre horaire, le timing est respecté.

Nous espérons être au Danemark ce soir, c'est à dire environ 450 km.

Nous partons par les routes de campagne qui sont drôlement plus agréables que l'autoroute.

Le paysage est agréable et boisé et ressemble beaucoup au nord des Pays-Bas avec de grosses fermes et toujours des éoliennes partout par groupe de 25-30, même plus, une fois on n'a pas réussi à les compter tant il y en avait.

Il fait encore beau, mais plus frais qu'hier.

Une aire d'autoroute (ben oui, on en a quand même pris un peu!) nous accueille près de Bremerhaven pour déjeuner et constater que les routes de campagne c'est bien beau, mais ça fait drôlement tomber la moyenne.

Comme nous n'aimons pas nous arrêter trop tard le soir, nous décidons de faire notre étape à Büsum, plutôt que d'aller jusqu'au Danemark.

Pour y parvenir et éviter la ville d'Hamburg (Hambourg), nous devons traverser l'estuaire de l'Elbe.

Un bac nous fera la traversée en ½ heure, mais avec ¾ h d'attente! Nous en profitons pour observer aux jumelles des vols de milliers d'oies bernaches qui vivent dans cet estuaire.

Ce bac est le premier d'une série que nous savons longue...

Nous arrivons à Büsum vers 17h.

L'aire de stationnement est grande et bien aménagée. Nous sommes les seuls français sur une trentaine de CC, mais ce n'est pas un problème.

 

Nous allons faire un tour dans cette petite station balnéaire. Pas de plage!

Une très grande pelouse tondue comme un court de Wimbledon s'étend tout au long du littoral, face à la mer.

 

Dessus, des sortes de canapés d'osier à 2 places, dont les dossiers se prolongent en une espèce d'abri couvert et fermé sur 3 côtés permettent aux estivants assis de profiter de la mer tout en se protégeant du vent. Quand on n'a pas le climat de la Côte d'Azur, on s'adapte!

Il y a aussi un port de pêche, mais nous n'y voyons pas d'activité. C'est dommage car Büsum est un important port de pêche pour les crevettes.

Nous déambulons dans les rues piétonnes de cette charmante station, puis nous rentrons au CC.

 

Demain, c'est sûr, nous serons au Danemark!

 

Nous avons fait  311 km aujourd'hui (total 899 km). Aire de Büsum, (N54.12889, E8.86889).


Mardi 20 avril 2010

Pluie et neige, petites éclaircies l'après-midi.

 

Nuit calme.

On a bien entendu quelques gouttes tomber sur le toit du CC pendant la nuit, mais pas assez pour nous inquiéter.

Au matin la température est de plus en plus fraîche: 4°. En fait plus on monte (vers le nord), plus elle descend (la température!).

Après tout, c'est logique et on s'y attendait.

Départ comme hier, à 10h. Nous continuons donc notre progression vers le Nooord...

Sur la route le ciel qui était gris depuis ce matin, se met à pleuvoir.

Peu avant Husum les gouttes se transforment en étoiles sur le pare-brise. La température extérieure dégringole: 3°, 2°, 1° et c'est maintenant de gros flocons qui nous tombent du ciel et commencent à blanchir la campagne.

 

Nous faisons un plein de gazole à Flensburg, juste avant la frontière danoise.

Une neige fondante qui ne tient pas, nous accompagne pour passer la frontière où nous ne voyons pas l'ombre d'un douanier comme nous n'en avions pas vu lors des frontières précédentes.

Il est 12h35 et nous sommes enfin en Scandinavie.

Comme nous voulons mettre notre site à jour, nous nous dirigeons vers le Mac Do de Sønderborg.

 

Garés sur le parking nous n'avons aucune difficulté à nous connecter et nous en profitons pour donner de nos nouvelles (N54.92391, E9.80695).

Puis nous trouvons un bel emplacement pour manger, sur le port, sur un quai face au château. La pluie a cessé et le soleil fait de timides apparitions.

Pendant que nous mangeons un superbe ancien 2 mâts accoste juste en face de nous.

Nous profitons de l'accalmie du ciel pour aller faire un tour en ville. Elle est agréable, mais notre but principal est de trouver des couronnes danoises (et oui, l'euro n'a pas cours ici), ce que nous trouvons facilement grâce à un distributeur automatique de billets. C'est un distributeur intelligent qui a dû reconnaître la nationalité de notre carte car les indications s'affichent directement en français.

Lestés de quelques DKK (DansK Kroner) nous calculons que 1 DKK vaut 0,14 €, soit à peu près le même taux qu'entre le franc et l'euro. Ça va être assez facile de compter.

Nous reprenons le CC pour nous rendre à Aabenraa où nous avons repéré une aire de stationnement autorisée sur le port de plaisance.

Il faut savoir que le camping sauvage est interdit au Danemark, ce qui nous oblige à trouver chaque soir un camping ou une aire autorisée.

A Aabenraa l'aire est entièrement occupée par un stationnement de bateaux sur bers et 2 CC néerlandais se sont installés tant bien que mal entre les bateaux. Cela ne nous plait pas et après concertation de tout l'équipage nous décidons de poursuivre jusqu'à Kolding où il y a le camping Kolding City Camp, adhérent aux camping-chèques.

En prévision de ce voyage et en particulier du séjour au Danemark, nous avons acheté des camping-chèques avant le départ qui donnent des réductions, hors saison, dans certains campings.

Nous arrivons au camping vers 18h.

 

A première vue ce ne sera pas notre plus grand souvenir.

 

Nous avons fait  254 km aujourd'hui (total 1153 km). camping Kolding City Camp, (N55.46431, E9.47351).


Mercredi 21 avril 2010

Pluie, belles éclaircies l'après-midi.

 

Nuit calme et reposante.

Ce matin il ne fait toujours pas très chaud (2° à 8h) et la pluie tombe par intermittence.

Après avoir réglé le camping, où nous avons validé notre Scandinavia Card pour 2010, nous profitons des installations pour faire les services.

Direction Kolding centre, mais sans grand intérêt, nous ne nous y attardons pas.

Nous prenons la direction de Haderslev. Pour ça on va prendre un petit morceau de la RM (Route Marguerite - on pense qu'elle s'appelle comme ça en hommage à la reine Marghrete du Danemark) qui est un itinéraire zigzagant dans tout le Danemark, sur une distance de 3500 km environ.

Il n'est pas question pour nous de la suivre totalement, mais nous en emprunterons des petits tronçons quand l'occasion s'en présentera.

Au passage petit arrêt à Skamlingsbanken, point de vue en hauteur sur la mer.

Arrivée à Haderslev pour une petite visite qui prendra moins d'une heure. Pas très intéressant.

Nous nous installons face au port de plaisance pour déjeuner.

 

Puis nous traversons le Danemark d'est en ouest (c'est vite fait, à ce niveau il y a moins de 60 km), pour rejoindre Ribe. Les éclaircies sont de plus en plus belles et c'est sous un beau ciel bleu que nous nous installons sur un des rares parkings du Danemark autorisé aux CC pour la nuit.

Nous visitons cette très belle petite ville médiévale qui, sans conteste, mérite le détour.

Deux CC français qui étaient sur le parking à notre arrivée partent et nous laissent seuls pour la nuit.

Pas pour longtemps car ils sont vite remplacés par 1 CC néerlandais et 1 CC allemand.

 

De toutes façons, c'est pas un problème, nous on est installés et on ne bouge plus!

 

Nous avons fait  103 km aujourd'hui (total 1256 km).  Ribe parking autorisé aux CC pour la nuit (N55.32483, E8.75769).


Jeudi 22 avril 2010

Beau temps (Yesss!).

 

Encore une bonne nuit. On se réveille avec le soleil, ça fait du bien. La température est toujours fraîche, mais on se rapproche des valeurs de saison (7° à 8h).

Un beau ciel bleu avec quelques nuages nous accompagnera tout au long de la journée.

Direction Esbjerg par la RM.

Rien d'intéressant dans cette dernière ville portuaire, nous poursuivons vers le nord.

Soudain la route se transforme en piste et nous roulerons sur un large chemin non revêtu pendant 3 à 4 km.

Ça ne pose pas de problème, il suffit de rouler lentement, et ça permet d'admirer un paysage sauvage. Nous sommes dans une zone naturelle protégée et dans les prés nous voyons des vaches Highland à très longs poils.

Nous atteignons ensuite la petite station balnéaire de Henne Strand. Nous allons voir la mer de près. Quelques touristes déambulent sur la plage, des familles avec enfants débarquent de véhicules familiaux pour passer la journée sur le sable. Ils sont habillés chaudement, mais sans plus alors que nous nous sommes emmitouflés jusqu'aux oreilles.

D'ailleurs un vent frisquet nous empêche de nous attarder et nous reprenons le CC pour continuer vers le nord.

Le camping que nous avions visé, Nordsø Camping à Hvide Sande est rejoint vers 12h30.

C'est un peu tôt pour s'arrêter, mais nous décidons quand même d'y aller, ça fera un break qui nous permettra de faire le point sur les photos et mettre à jour le blog.

Le camping est grand et bien équipé. Il est étonnant de voir qu'il y a déjà des clients avec leurs caravanes qui s'installent. Des retraités, bien sûr, en majorité danois, mais aussi quelques allemands qui viennent en voisins. Ça n'occupe peut-être que 10% de la capacité du camping, mais tous les sanitaires sont ouverts et chauffés, ainsi qu'une grande piscine intérieure, les jeux pour enfants sont installés, il y a une laverie, un cyber-café, bref tout est ouvert comme en saison.

Nous visitons le camping et nous allons faire un tour dans les dunes pour admirer le spectacle de la Mer du Nord... Ben, c'est la même que chez nous! C'est la mer en hiver, avec ses éléphants gris-verts comme le dit Souchon. Mais c'est beau quand même!

De retour au CC nous passons le reste de l'après-midi à préparer les prochaines journées et à faire les compte-rendus des journées précédentes.

Le ciel est resté beau toute la journée.

 

Nous avons fait 117  km aujourd'hui (total 1373 km)Hvide Sande, Nordsø Camping (N55.94976, E8.15046).


Vendredi 23 avril 2010

à Daniel. 

Beau temps le matin, petites ondées l'après-midi.

 

La nuit fut calme (encore!) mais humide.

Dans la nuit une bourrasque accompagnée de grosses gouttes nous a copieusement arrosés. Peut-être à l'heure de la marée? On ne s'est pas levé pour vérifier, nous contentant de nous lover sous la couette en attendant que ça passe.

Et c'est passé: beau soleil le matin, mais toujours frais (6° au réveil).

Nous profitons des sanitaires du camping qui sont très bien conçus: douche familiale qui comprend un ensemble formé d'un cabinet de toilette avec lavabo, d'un WC et d'une large douche, avec un banc, plein de porte-manteaux et un sèche-cheveux. Le chauffage par le sol permet de rester pieds nus. Vu le climat on apprécie ces petits détails!

Nous partons vers 10h30, toujours vers le nord sous un ciel tout bleu.

Nous traversons, par la Route Marguerite (RM), une région de dunes et de polders.

A gauche, une rangée de dunes derrière laquelle il y a la mer, mais on ne la voit jamais. Dans les dunes de jolies maisons aux toits de chaume sont nichées, quasiment ensablées, sûrement des résidences de vacances.

A droite, des fjords, mais qui ressemblent plus à des lagunes qu'à l'idée qu'on se fait des fjords. Mais comme ils sont en communication avec la mer, ici on dit que ce sont des fjords.

Ce paysage est monotone. Quand on regarde la carte on pense que cette route doit être intéressante, entre mer et fjord, en fait c'est plutôt décevant.

Nous arrivons à Ringkøbing, petite ville assez quelconque. Nous y faisons quelques emplettes. Il y a un Mac Do, mais nous ne réussissons pas à nous connecter.

Nous repartons et déjeunons sur le port de pêche de Thorsminde.

Mireille cherche à acheter des crevettes, mais la pêche ici est industrielle et il n'y a pas de vente au détail.

Pendant ce temps j'ai sorti l'ordinateur et je constate qu'il y a un réseau. Je réussis à me connecter un peu, mais le signal est faible et je décroche souvent. J'abandonne, après avoir quand même réussi quelques connexions.

Nous continuons un peu la RM puis nous rejoignons Struer, accompagnés par la pluie. Un parking est signalé sur le port de plaisance, qui serait accessible aux CC.

Nous le trouvons facilement et effectivement des panneaux nous indiquent qu'une partie du parking est réservée aux CC. De plus, il y a un robinet d'eau et 6 prises électriques. Cerise sur le gâteau on peut se connecter gratuitement sur internet. Mais malgré plusieurs essais, je ne parviens pas à établir une connexion stable. J'essaierai demain matin en me rapprochant du bureau du port.

Le ciel est toujours gris avec des averses de temps en temps.

Nous nous trouvons sur une large plate-forme gravillonnée entre 2 quais, avec des bateaux devant et derrière, face au fjord et nous regardons les oiseaux voler et le soir tomber doucement sur la mer (Mmmm! C'est romantique!).

Un CC danois vient nous tenir compagnie pour la nuit.

 

Nous avons fait 137  km aujourd'hui (total 1510 km). Struer, parking port de plaisance (N56.49413, E8.59042).


samedi 24 avril 2010

Beau temps

 

Encore une nuit calme et reposante.

Vers 9 h le préposé du port est venu nous demander notre obole pour la nuit passée: 115 DKK (+/-15 €).

Après le petit-déjeuner nous nous déplaçons un peu pour essayer de capter internet. Bernique!

La cerise du gâteau d'hier était gâtée.

Ça ne fait rien car ce matin: grand bleu! Et ça va durer toute la journée. La température montera jusqu'à 14°, c'est presque la canicule.

On continue notre progression.

Vers 11h nous nous arrêtons à Nørre Vorupør, port de pêche où les bateaux viennent s'échouer sur le sable, puis remontent au sec, sur une remorque tirée par un tracteur.

Nous achetons un peu de poisson, nous profitons du beau temps pour faire une promenade sur le môle et nous repartons.

La RM s'étire sous le soleil. On est bien, les paysages défilent, alternance de vallons verdoyants et boisés, de tourbières brunes et de fjords tranquilles, les églises, toutes blanches, se succèdent, entourées de leurs petits cimetières soigneusement entretenus.

De temps en temps on aperçoit la mer et, sous ce ciel d'azur, elle est bleue, faisant mentir la chanson de Souchon.

Nous faisons un arrêt pour déjeuner sur une petite aire au bord du Limfjorden.

Nous nous faisons la réflexion qu'il y a beaucoup d'aires de repos au bord des routes, avec des tables de pique-nique.

Il n'y a pas beaucoup de circulation et nous continuons à rouler jusqu'au camping Gronhoj-Strand que nous avons repéré près de Løkken où nous arrivons à 17h.

Installation, connexion internet, ce soir on pourra mettre le blog à jour.

 

Nous avons fait  252 km aujourd'hui (total 1762 km)Løkken, camping Gronhoj-Strand (N57.32072, E9.67674)


Dimanche 25 avril 2010

Soleil voilé toute la journée.

 

Ce camping était aussi calme que les autres. Il faut dire qu'à cette époque de l'année les campeurs sont plus des personnes qui ont envie de boire une tisane, les pieds dans les pantoufles devant la télé de la caravane, plutôt que d'aller danser au son des derniers tubes dans la discothèque du camp.

Ce matin nous faisons les services avant de partir et nous profitons pour laver les carreaux du CC.

La température s'élève doucement.

En sortant du camping nous nous rendons à la plage proche où, particularité locale, les véhicules peuvent rouler sur le sable. Il y a même des panneaux de signalisation indiquant la direction des villes voisines. Le sable est dur et cette « route » mesure 15 km.

Jacques ne peut s'empêcher de tester le CC sur ce terrain inhabituel, mais sans aller trop loin. Nous ne ferons pas les 15 km autorisés et après quelques dizaines de mètres nous regagnons le bitume.

Dans notre quête du Nord, nous allons aujourd'hui nous rendre à la pointe extrême du Danemark.

En chemin nous allons sur une des plus hautes dunes de la région, Rabjerg Mile (41 m, le Pilat ne craint pas d'être battu!) et nous l'escaladons pour avoir une vue intéressante sur cette partie de la côte. On voit les deux côtés de la pointe du Danemark, côté Mer du Nord et côté Baltique.

Nous déjeunons à son pied, sur le parking.

Puis nous prenons la direction de Skagen. En route nous faisons un petit détour pour aller voir Den Tilsandede kirke, l'église ensablée dont, parait-il, ne dépasse plus que le clocher.

Après une petite marche d'1/4 d'heure nous découvrons en effet un clocher isolé, mais pas si ensablé que prévu, ou alors il a été dégagé, et le terrain qui l'entoure est couvert de végétation. Le corps de l'église a été démoli et une rangée de piquets de bois en délimite l'ancien contour. C'est assez décevant.

Bon, ça nous a fait marcher c'est déjà ça!

Skagen est une très jolie ville en plus d'être un port important.

Sa principale caractéristique est que presque toutes les maisons sont peintes du même ocre-jaune avec les entourages de fenêtres en blanc. Ça donne beaucoup de charme à cette petite cité, les maisons sont pimpantes, semblant être repeintes de l'année. On y voit aussi un moulin entièrement recouvert de chaume.

Nous arrivons enfin à Grenen qui est la pointe nord du Danemark.

Après nous être garés sur le parking, nous partons à l'assaut de ce phénomène naturel qui attire les foules. Une heure de marche aller et retour nous suffira pour observer les vagues de la Mer du Nord venir perpendiculairement à la rencontre des vagues de la Mer Baltique.

Le temps est calme, sans vent, aussi le choc n'est pas spectaculaire, juste un clapotis.

Mais c'est la sortie du dimanche et de nombreux Danois viennent ici pour ce spectacle.

Après être montés aussi haut vers le nord, il ne reste plus qu'à redescendre et c'est ce que nous faisons, pour rejoindre Tårs où nous avons repéré une aire privée chez un concessionnaire de camping-cars.

En passant nous faisons un petit crochet par Gammel Skagen, jolie station balnéaire où, paraît-il, les couchers de soleil sont somptueux.

Mais nous n'allons pas rester pour le vérifier, d'autant qu'aujourd'hui le soleil est voilé par une fine couche de nuages.

On retrouve ici les mêmes couleurs ocre-jaune et blanc qu'à Skagen.

Nous trouvons facilement l'aire de services pour la nuit (grâce au GPS).

Il y a 8 emplacements pour passer la nuit, avec électricité, eau, vidanges, WC et douche.

J'avais lu que cette aire était gratuite mais sur les panneaux il est inscrit que ça coûte 50 DKK (7 €) ce qui n'est pas cher, à payer au magasin d'accessoires. Comme on est dimanche, j'irai voir demain.

Pour l'instant on va récupérer des fatigues de la journée et au dodo!

Nous passons la nuit seuls sur cette aire.

 

Nous avons fait  252 km aujourd'hui (total 2014 km)Tårs, aire privée (N57.38979, E10.11491).


Lundi 26 avril 2010

Temps gris le matin, pluie l'après-midi.

 

Il fait de plus en plus doux, d'ailleurs hier soir c'est la première fois qu'on n'a pas mis de chauffage (jusqu'à présent on l'allumait de 8 h ½ / 9 h jusqu'au coucher vers 10 h ½.)

Ou on s'endurcit, ou la température s'adoucit! Peut-être un peu des deux.

Mais ce matin le temps est couvert.

Nous passons au magasin régler notre nuit et nous demandons un auto-collant DK pour mettre sur le CC. Il nous est offert.

Nous nous arrêtons à Tårs pour faire un retrait d'espèces et, comme à Sønderborg, l'automate s'exprime en français. Formidable!

Aujourd'hui, lundi, nous avions prévu la visite du musée Bangsbo à Frederikshavn et du site de Lindhølm Hoje à AAlborg, mais le Routard nous apprend que ces sites sont fermés le lundi. Pour une fois qu'on voulait mettre une dimension culturelle à notre voyage!

Pourtant le temps maussade aurait été propice à ces visites.

Nous allons quand même à Frederikshavn, mais c'est pour nous arrêter à un Mac Do devant lequel nous avons une connexion internet (N57.44667, E10.50823).

Jacques met le blog à jour, puis, comme récompense nous allons nous goinfrer d'un big mac et d'une frite! L'avantage de cette cuisine est qu'on retrouve les mêmes goûts où qu'on soit.

On n'en fera pas notre quotidien, mais pour une fois, les french frites sont quand même bonnes!

Nous allons ensuite voir l'aire signalée au port de Frederikshavn. Comme à Aabenraa, l'aire est encombrée de bateaux sur remorque. Nous avons l'impression que ces aires dépendantes de ports de plaisance, sont utilisées en hiver pour stocker les bateaux et sont (peut-être) débarrassées en été pour accueillir les camping-cars. Ici, en plus, il est indiqué que les tentes peuvent s'installer.

Nous continuons jusqu'à Saeby où nous visitons la très belle église Sainte Marie.

C'est la première église que nous visitons au Danemark et elle nous séduit.

Nous allons ensuite faire un petit tour vers le port, mais la pluie nous contraint d'abréger la visite et de regagner le CC.

Nous retrouvons la RM que nous avions quittée depuis hier matin et nous la suivons jusqu'à Vœrsaa.

Là, à l'écart du village, au bout d'un chemin qui traverse la campagne, se trouve un petit port au milieu de nulle part.

Un bassin carré où sont amarrés quelques bateaux, entouré de petites cabanes de pêcheurs en bois, peintes en rouge, et un parking avec 8 prises de courant.

Au mur de la petite capitainerie des affichettes disent, en danois et en allemand, que le parking coûte 100 DKK la nuit, et pour payer il y a des enveloppes dans une boîte en plastique, il faut mettre l'argent dans l'enveloppe, ses coordonnées dessus et mettre le tout dans la boîte aux lettres voisine.

Pour ce prix on a l'électricité, l'eau, un WC et une douche.

L'endroit nous plait et de toutes façons nous n'avons pas d'autre point de chute aux alentours, nous décidons de rester.

Nous sommes avec vue sur la mer et nous passons le reste de l'après-midi à observer les tadornes, colverts, huitriers-pies et cormorans qui volent au-dessus de la mer montante.

Il pleut par intermittence et on ne voit plus l'horizon tant le ciel et la mer se confondent en un même gris. Mais même quand il pleut, l'endroit est empreint d'un certain romantisme.

Quelques pêcheurs vont et viennent et vers 9 h nous nous retrouvons seuls dans ce petit bout du monde.

 

Nous avons fait 65 km aujourd'hui (total 2079 km)Vœrsaa, aire du port (N57.20367, E10.49352).

 


Mardi 27 avril 2010

Temps gris sans pluie,quelques timides apparitions du soleil l'après-midi.

 

Ça devient un lieu commun que de dire que nous avons passé une bonne nuit. Mais ni la solitude, ni le vent, qui nous a cependant obligé de tourner le CC pendant la nuit, ne nous ont perturbés.

A 9 h ½ on est en route. Un record!

Nous faisons un petit arrêt photo au château de Vœrgard, puis au château de Dronninglund, mais nous ne les visiterons pas. 

Le premier était fermé, le second ne se visite pas!

Nous allons ensuite à Lindholm Høje à quelques kilomètres au nord d'Aalborg.

C'est un site viking important où ont été trouvées plus de 600 tombes vikings, certaines en forme de drakkar.

L'accès aux tombes est gratuit, mais nous décidons de visiter le très intéressant musée construit pour recueillir les objets trouvés lors des fouilles.. Nous ne le regrettons pas.

Au sortir de la visite nous déjeunons sur le parking avant de rejoindre Aalborg.

Nous trouvons un parking peu éloigné du centre et nous partons pour une balade de 2 heures en ville.

Les choses les plus importantes à voir sont la cathédrale que nous visitons en 5 mn pour cause de fermeture à 15h!, le château qui ressemble à une grosse ferme et le centre piétonnier qui ressemble à tous les centres piétonniers de ville, avec ses boutiques de fringues et ses magasins de téléphonie mobile.

Bref vous avez compris qu'on n'a pas été emballés.

Un couple de jeunes français faisant leurs études à Aalborg, rencontré dans la cathédrale, était d'ailleurs étonné que l'on vienne visiter cette ville.

Quelques belles maisons ont quand même trouvé grâce à nos yeux, ainsi que la rue Jomfru Ane Gade où se tient la vie nocturne d'Aalborg. Bien sûr en plein après-midi c'était calme, mais on reviendra (peut-être) le soir pour se faire une idée. A moins qu'on préfère faire une partie de Yam's.

Nous passons à l'office du tourisme pour nous procurer un disque de zone bleu (il est temps!) et nous rejoignons le CC.

Nous prenons la direction de la presqu'île du Djursland et après avoir traversé le Randers fjord sur un bac, c'est à Hégedal que nous trouvons notre camping Hegedal Strand Camping FDM pour la nuit.

Peu de monde dans ce camp et nous pouvons nous installer sur un emplacement face à la mer.

Nous n'avons pas la connexion internet ce soir car c'était internet ou la vue sur la mer. On a tranché!

 

Nous avons fait 175 km aujourd'hui (total 2254 km). Hégedal, Hegedal Strand Camping FDM (N56.51181, E10.54991).


Mercredi 28 avril 2010

Temps couvert avec éclaircies.

 

Ce matin il fait doux quand nous nous levons: 9°. On sent vraiment la différence, surtout qu'il n'y a pas de vent.

Départ à 11 h après avoir fait les services et une petite lessive.

Nous nous dirigeons vers la presqu'île du Djursland en empruntant la RM.

Cette route est très bien faite, bien signalée et elle permet de passer par beaucoup de sites à voir.

Sur le bord de la route, comme souvent, il y a une petite table avec quelques produits et une boîte à côté pour mettre l'argent.

Mireille en profite pour acheter des œufs qui sont bien moins chers qu'en magasin.

Pour le reste nous vivons beaucoup sur les réserves emportées de France.

Nous continuons par de beaux paysages vallonnés et arrivons à Ebeltoft où nous déjeunons sur le port.

L'après-midi nous visitons un superbe trois-mâts restauré, le Jylland. Cette visite est très intéressante, des scènes de la vie du bateau sont reconstituées avec des mannequins, et des haut-parleurs diffusent une ambiance sonore de ce monde marin, ce qui rend très réaliste la visite.

Nous nous promenons ensuite dans les ruelles de cette petite ville qui a gardé un aspect médiéval et nous gagnons un camping près d'Aarhus pour la nuit (Aarhus Camping).

Ce soir nous n'avons pas la vue sur la mer, mais nous avons internet, ce qui nous permettra d'avoir quelques contacts avec famille et amis, via Skype.

Mais la connexion est mauvaise et vers 9 h tout s'arrête. Je n'ai pas eu le temps de mettre le site à jour, on verra ça demain.

 

Nous avons fait 153 km aujourd'hui (total 2407 km). Aarhus, Aarhus Camping, (N56.22657, E10.16264).

 


Jeudi 29 avril 2010

Temps chaud (si, si!).

 

Déjà hier soir nous n'avons pas dû mettre le chauffage (c'est la 2ème fois), et ce matin la température est de 12° à 8 h. Mais le ciel est couvert, sans pluie.

Aujourd'hui nous allons consacrer la matinée à la visite du village Den Gamle by (la vieille ville), à Aarhus (2ème ville du Danemark).

C'est en fait un village d'authentiques maisons anciennes des différentes régions du Danemark, démontées et remontées ici pour constituer une petite ville telle qu'elle existait avant, avec ses échoppes d'artisan (tailleur, menuisier, horloger, etc.) de commerçants (boulanger, pharmacien, aubergiste, etc.), ses services (mairie, douane, etc.) ses maisons particulières aussi, que ce soit pour les gens de condition modeste ou pour la bourgeoisie, une ferme, un moulin, etc.

Chaque maison est meublée, chaque boutique ou atelier est équipé de ses outils et instruments de travail, certaines pièces comportent des mannequins qui rendent les scènes plus réelles et des employés en costume tiennent les rôles des habitants.

Certaines boutiques fonctionnent réellement comme la boulangerie, l'auberge, le marchand d'épices, etc.

Ce qui est génial c'est qu'on peut aller où on veut, pousser les portes et entrer dans les maisons et découvrir comment vivaient les gens à cette époque.

Nous avons adoré!

Nous sommes allés déjeuner à l'auberge d'une assiette de variétés danoises (bof!) et on a même pu manger dehors tant il faisait chaud. 

Tout ça nous a pris environ 3 heures, mais il faut bien ça pour tout découvrir.

Ensuite nous sommes allés finir le tour de la presqu'île de Mols que nous avions entamé hier.

De beaux paysages, des vues sur la mer, un sentiment d'isolement, cette région est vraiment très belle. Le guide du routard la qualifie même de « une des plus belles régions du Danemark » et nous ne sommes pas loin de penser comme lui.

La journée avançant nous avons ensuite rejoint le camping pour la nuit, au sud d'Aarhus à Ajstrup Strand (Ajstrup Strand Camping).

Nous avons eu un très bon accueil de la part des gérants, qui nous ont offert des petits pains grillés car demain c'est la fête des prières au Danemark et la tradition veut que la veille on mange ces petits pains avec du thé.

Mais on n'a pas de thé, alors?...

 

Nous avons fait 187 km aujourd'hui (total 2594 km). Ajstrup Strand, Ajstrup Strand Camping, (N56.04127, E10.26416).


Vendredi 30 avril 2010 

– Temps gris, pluie.

 

S'il fait moins froid, le soleil n'est quand même pas présent et aujourd'hui nous aurons quelques averses de pluie.

Depuis 2 jours on ne mettait plus le chauffage le soir, mais on chauffait un peu le matin.

Aujourd'hui on n'a pas mis le chauffage ni hier soir, ni ce matin.

Quand on vous dit qu'il fait meilleur! Bon, c'est vrai aussi que rester avec 15° ça ne nous fait plus peur. On s'endurcit!

Le temps maussade ne nous incite pas à continuer à explorer le Danemark et nous n'avons mis au programme du jour que la visite des pierres runiques à Jelling.

Nous partons à la recherche d'un spot wifi gratuit car dans les campings ça ne marche pas bien et c'est cher. Ça nous double presque la facture du camping!

Comme c'est devenu une habitude, c'est sur le parking du Mc Do de Horsens que nous trouvons notre bonheur et que nous pourrons mettre à jour le blog.

L'après-midi, après avoir fait un plein de G.O., nous allons donc à Jelling voir les fameuses pierres runiques.

Pour ceux qui ne le savent pas ces pierres ont été édifiées au 9 ou 10e siècle et sont couvertes d'écritures en caractères runiques. Des savants les ont traduites et ont conclu que l'inscription pouvait être considérée comme l'acte de naissance du Danemark car c'est le premier écrit qui mentionne le nom de ce pays.

Voilà, vous vous coucherez moins bêtes ce soir!

En tout cas c'est un must, alors on les a vues.

Une petite et une grande. C'est émouvant de penser qu'il y a plus de mille ans, quelqu'un (un roi!) était là à votre place pour faire sa dictée, un silex à la main...

En tout cas il a été suivi. Les Danois ont une véritable culture de la pierre. Nan! Je n'ai pas dit qu'ils les cultivaient!

Ils en mettent partout. Au cimetière les pierres tombales sont de simples grosses pierres dressées sur lesquelles on met le nom des défunts, à l'entrée des propriétés on voit souvent une pierre avec le nom de la propriété, ou du propriétaire, ou simplement le n° de la maison. On en trouve aussi en ornement au beau milieu des jardins, dans les parcs publics les stèles sont des pierres dressées, etc. Partout, je vous dis, ils en mettent partout!

Cette visite étant faite, nous repartons, nous traversons Vejle où des immeubles modernes nous étonnent, nous allons voir à Fredericia une aire de stationnement sur le port qui ne nous convainc guère et nous allons jusqu'à Middlefart où il y a une aire recommandée.

A mon avis elle a été trop recommandée car, alors que jusqu'à présent les aires fréquentées étaient quasiment désertes, ici il y a 7 emplacements et 7 camping-cars installés dessus. Des Norvégiens, des Danois, des Anglais, des Néerlandais... il ne manquait plus qu'un Français, mais il n'y avait plus de place pour nous.

Nous retournons donc sur nos pas pour atterrir dans un camping repéré sur le guide près de Fredericia (Camping My Camp Trelde Naes).

Aujourd'hui c'est férié au Danemark, et les Danois profitent d'un long pont de 3 jours.

Aussi le camping est plus plein que d'habitude, et surtout il y a des enfants, alors que nous ne rencontrons d'habitude quasiment que des retraités. C'est bien, ça met de l'ambiance et ça nous change un peu.

 

Nous avons fait 182 km aujourd'hui (total 2776 km). Fredericia, Camping My Camp Trelde Naes, (N55.62483, E9.83284).


Samedi 1er mai 2010

Temps gris, pluie intermittente, soleil en fin d'après-midi.

 

Comme d'habitude on part vers 10 h du camping. Il pleut.

Objectif premier: trouver du GPL, l'indicateur de la bouteille indiquant qu'il en reste 1/3.

Grâce à la liste des stations enregistrée avant de partir, nous en trouvons facilement. Surprise! il est au même prix que le gazole! De toutes façons on n'a pas le choix alors on fait le plein.

Nous quittons le continent pour l'île de Fyn ou Fionie, 2ème en superficie du Danemark.

Ce sont 2 ponts qui assurent la liaison entre l'île et le continent: un ancien pont mixte route-rail que nous avons emprunté, et un nouveau pont pour l'autoroute.

Nous nous dirigeons vers Bogense, au nord où nous avons lu qu'il y avait une usine de jouets en bois. Fausse information, l'usine a été transférée depuis 3 ans sur le continent.

  

Nous assistons quand même à un défilé de majorettes, puis nous rejoignons Odense, ville principale de Fyn. Nous trouvons un vaste parking où il y a plein de places libres, près du centre historique.

Ça peut paraître curieux de voir un parking de centre ville quasi désert un samedi après-midi, mais il faut savoir qu'au Danemark les commerces sont fermés le samedi après-midi (si, si!) et le dimanche. Ce n'est pas une obligation, ils pourraient très bien ouvrir, mais ils n'en trouvent pas la nécessité et ils préfèrent passer leurs week-ends avec leurs familles plutôt que de fréquenter les hyper-marchés. D'ailleurs il y a peu d'hyper-marchés!

Comme quoi l'ouverture dominicale qui paraît indispensable en France ne semble pas du tout être appréciée ici.

Voilà, c'était ma contribution au rejet de l'ouverture dominicale des magasins en France.

Pour revenir à Odense, sachez que c'est la ville natale du célèbre conteur Andersen.

  

Le quartier où il est né est resté en l'état et on peut visiter la maison où il a passé ses premières années, transformée en musée.

Le temps s'est remis et nous repartons en direction de Ladby pour voir un musée qui abrite un authentique drakkar-sépulture (où ce qu'il en reste).

  

C'est intéressant, le drakkar qui date de l'an 1000 environ a été retrouvé au début du 20ème siècle.

Le personnage enterré ici devait être un chef de haut rang car il a été enterré dans un bateau de grande dimension, et avec lui ont été enterrés ses chevaux et ses chiens.

Cette visite nous prend une heure environ et nous poursuivons notre route vers la pointe de Hindsholm et prenons ensuite la direction de Kerteminde pour rejoindre notre camping du soir (Camping My Camp Kerteminde).

Il est 17 h, il fait beau.

 

Nous avons fait 162 km aujourd'hui (total 2938 km)Kerteminde, Camping My Camp Kerteminde (N55.46345, E10.67090).


Dimanche 2 mai 2010

Beau temps toute la journée

 

Après les services, dans ce camping où nous avons passé une bonne nuit, nous nous mettons en route vers 10 h pour rejoindre Roskilde.

Ce matin grand beau temps. La fraîcheur du matin cédera la place à une température des plus agréables au fil de la journée.

Nous quittons l'île de Fyn pour rejoindre l'île de Sjælland ou Sealand, plus grande île du pays et où se trouve la capitale Copenhague (en danois København).

Un grand pont, le Storebælt (21 km), relie les 2 îles.

  

C'est impressionnant de rester entre ciel et mer pendant environ ¼ d'heure, surtout que dans le camping-car on est assez haut perché et on voit largement au-dessus des rambardes.

Sur le trajet nous voyons des éoliennes plantées en pleine mer. Le pont est bas sur la mer et vers la fin du parcours il s'élève pour permettre aux gros bateaux de passer dessous.

A Roskilde nous visitons le musée Viking où les restes de 5 drakkars retrouvés au fond de la mer sont exposés, reconstitués.

 

A l'extérieur un chantier naval reconstruit des drakkars avec les méthodes de l'époque. C'est très intéressant. Nous mangeons à la cafétéria comme les Danois: sandwich genre pan bagnat réchauffé au grill et bière.

Les Danois mangent beaucoup de sandwichs. Entre 2 tranches de pain ils mettent ce qu'ils veulent: du poisson (souvent du hareng), de la viande coupée finement, du jambon, etc.

Nous allons ensuite visiter la cathédrale qui est le lieu de sépulture des rois et reines du Danemark.

                  

C'est notre quart d'heure culturel (qui dure quand même une heure).

On ne regrette pas la visite, surtout qu'on n'est pas des fanatiques de visite d'églises, mais on aime voir les plus intéressantes.

Et direction Copenhague et le camping Absalon, à Rødovre, à 9 km de la ville, recommandé par beaucoup de camping-caristes.

Accueil excellent, camping agréable, il semble conforme à nos attentes. Nous y prenons nos quartiers pour 2 ou 3 nuits, on verra...

 

Nous avons fait 196 km aujourd'hui (total 3134 km). Rødovre, camping Absalon (N55.67102, E12.43513).


Lundi 3 mai 2010

Temps gris, mais pas de pluie.

 

Aujourd'hui nous allons à la découverte de Copenhague. Et on n'a pas l'intention de s'en laisser conter, on va faire un max.

Lever tôt, passage au bureau du camping pour acheter une carte de train, à 9 h 42 on est dans le train et il est à peine 10 h que nous voilà à pied d'œuvre à Copenhague.

On ne va pas vous faire le détail de la visite, vous trouverez tout ce qu'il faut voir dans tous les guides.

Rapidement on peut vous dire les must : Strøget, Nyhavn, le château de Rosenborg, la Petite Sirène.

Ce qu'on en a pensé: Copenhague est une ville sympathique. Tous ces gens qui se déplacent en vélo, parfois transformé en triporteur pour transporter toutes sortes de choses, et même les enfants, beaucoup de jeunes dans les rues, l'ensemble nous laisse une impression très positive.

Maintenant, ce qui nous a semblé surfait, c'est surtout Strøget.

C'est un ensemble de rues piétonnes en enfilade mais ici aussi les grandes marques internationales ont envahi la place. Et rien ne ressemble plus à un magasin H & M ou Zara à Copenhague qu'un autre magasin de la même marque n'importe où en Europe.

Nous avons préféré nous écarter un peu de cet itinéraire imposé par tous les guides, pour flâner dans les rues parallèles et nous ne le regrettons pas.

Nyhavn (le vieux port) est très joli avec ses façades colorées et son ambiance un peu Saint Trop' du Nord, le château de Rosenborg est superbe et la Petite Sirène nous a réservé une surprise.

Nous avons arpenté la ville jusqu'à 13 h, heure à laquelle nous avons dégotté un restaurant italien pour manger.

Ben oui, la gastronomie danoise n'étant pas réputée, autant manger autre chose.

Après le repas et pour nous reposer un peu de la marche du matin, nous avons fait une mini-croisière d'1 h 20 sur les canaux. Ça nous a bien plu et ça nous a aussi permis de ne pas aller, pour rien, voir la célèbre Petite Sirène car elle a pris la poudre d'escampette pour l'exposition universelle de Shangaï. A la place une simple affiche qui renvoie à un site internet.

On le savait avant de partir, mais l'information ayant été diffusée vers le 1er avril, on avait quand même un doute.

Après cette excursion maritime, nous avons encore parcouru les rues de la ville et les monuments pour reprendre le train vers 17 h 45.

Certes on n'a pas tout vu, mais suffisamment pour se faire une bonne idée de la ville. Sympa (mais on vous l'a déjà dit!)

Bon, ce soir on en a quand même plein les bottes! Vivement au lit!

 

Nous avons fait 0 km aujourd'hui (total 3134 km). Rødovre, camping Absalon (N55.67102, E12.43513).  

 


Mardi 4 mai 2010

Beau temps se dégradant en fin d'après-midi.

 

Ce matin le soleil se fait présent pour fêter notre dernier jour au Danemark.

Du coup ça nous a incité à traîner et c'est à 11 h 30 que nous quittons le camping.

Nous avons prévu d'assister à la relève de la garde au château royal qui a lieu à midi. Le GPS programmé prévoit une arrivée à 11 h 45. C'est jouable.

La circulation est fluide et nous entretient dans nos espoirs. Mais c'était sans compter avec un incendie dans le quartier du château (justement!) qui paralyse la circulation.

Nous ne verrons de la relève de la garde que les badauds en revenant...

Nous postons nos dernières cartes postales du Danemark, faisons un plein de gazole et en route pour la Suède...

 

Pour continuer le voyage cliquer sur le bouton "Suède" ci-dessous.